Update avril 2019 [sexo, developpement perso., dermato, ZD, yoga]

Nous sommes en Juin, oui, je le sais, mais j’avais cet article de côté et j’avoue je l’avais oublié… Mais qui tout vient à point à qui sait attendre. Tadam ! Voici mon chaudron de lectures d’avril.

books-1655783_1920.jpg

Après plusieurs mois à (re)lire des romans de fantasy, jeunesse, fantastique ou policier, je suis enfin sortie de ma zone de confort.

Pour le plaisir, voilà mes lectures « loisir » de ces derniers mois ❤

  • Harry Potter ;
  • Narnia ;
  • A la croisée des mondes ;
  • Le premier tome de la Trilogie de la Poussière (La belle sauvage) ;
  • L’épée de Vérité (que je relis pour la 4ème fois?) ;
  • Tous les Agatha Christie (pas les niaiseries publiées sous son autre pseudo) ;
  • La suite de l’Assassin Royal (je dois bien avouer que cette saga le Fou et l’assassin me donne envie de devenir une fan hystérique) ;
  • Des découvertes en bande-dessinée grâce à ma sœur libraire dont Le prince et la couturière, Didier ou la 5ème roue du tracteur et évidemment les dernières BD de Vanyda dont je suis tombée amoureuse (Entre ici et ailleurs et Un petit goût de noisette 1 & 2) ;
  • Ma lecture très appréciée de Persepolis – je vous recommande vivement le film !
  • Ma fabuleuse découverte de Damasio avec La horde du contrevent (mieux vaut tard que jamais).

Je pourrais aussi vous parler de la saga Passe-miroir (j’ai plutôt aimé le 2ème tome, et j’avoue que l’engouement que j’ai ressenti en fin de tome 1 est ensuite retombé comme une grosse crêpe en milieu de tome 3) ; de Captive de Margaret Atwood qui ne mérite pas les mêmes éloges que la Servante écarlate selon moi (mais qu’est-ce que ce livre est ennuyeux, et mon dieu que la série est ennuyeuse) ; de ma découverte de Camilla Lackberg avec Le gardien de phare (on repassera) ; et j’en passe.

Évidemment je vous recommande tous ces livres archi-connus si vous ne les avez pas lus et je vous encourage à vous faire votre avis pour la liste de flop.

library-488690_1920.jpg

En tout cas mieux vaut tard que jamais, je me suis remise à aller à la médiathèque afin de découvrir des livres que je veux lire (sans forcément les acheter), des livres dont je veux vérifier la contenance avant de les rajouter à ma bibliothèque et des livres surprise (au détour d’une fouille d’un rayon ou d’une table thématique) ! Le mois d’avril a été assez riche en trouvailles. Après quelques lectures approfondies et d’autres en diagonale, j’ai orienté mes lectures sur des ouvrages de dermatologie (vulgarisation), des ouvrages écolos et d’autres de développement personnel.

Mes deux bonnes découvertes en premier – deux livres que je m’achèterai à terme

9782738125422.jpg

Le secret des femmes de Élisa Brune et Yves Ferroul (2010, Odile Jacob)

Pour une fois qu’un essai sociologique de sexologie est à la fois accessible et appliqué, qu’il a pour objectif de rendre abordable tout un pan de la recherche, je suis obligée de vous le conseiller. C’est un bel état de l’art sur l’orgasme féminin que cette journaliste et ce sexologue nous mettent entre les mains. Publié en 2010, il n’est pas des plus récents (ça fait 9 ans tout de même). Mais je l’ai trouvé bien mieux écrit et plus riche que d’autres contemporains (Les femmes et leur sexe : Ne plus avoir mal, renouer avec son désir, se sentir libre de Beroud-Poyet et Beltran publié en 2017 chez Payot est bien moins intéressant même s’il a son intérêt). Et surtout il y a une bibliographie. Il repose sur des études scientifiques et donne à voir tout ce qui a pu se faire (ce « tout » est léger car le thème est évidemment sujet à controverse dans le milieu de la recherche et soumis à des questions morales, éthiques et déontologiques pour ne parler que de la période où ENFIN l’orgasme féminin a été reconnu scientifiquement et non plus comme une crise d’hystérie ou un complexe freudien). En général, ces ouvrages très féministes me laissent un arrière-goût d’insatisfaction à cause des opinions des auteurs qui donnent une surcouche souvent orientée idéologiquement, voire parfois pas très honnête. Il n’est pas rare que sous prétexte de partager des connaissances, l’auteur en profite pour immiscer son opinion qui ne repose que sur son observation et qui créé une confusion (volontaire ou non) entre fait scientifique et position personnelle.
Alors qu’avec Le secret des femmes, j’aurais non seulement appris réellement des informations mais en plus j’ai adhéré au point de vue des auteurs sur cette question épineuse : la question du plaisir n’est pas aussi simple que veulent le faire croire les magazines féminins criant « On a enfin trouvé le point G ». Le plaisir féminin et l’orgasme ne sont pas innés : ils s’apprennent.
Bref, un ouvrage que je vais acheter (d’occasion) et prêter car je le recommande à tout le monde !

81m10q9zIIL.jpg

Tremblez mais osez de Susan Jeffers ou Feel the fear and do it anyway (1986, 2001 pour les éditions Marabout)

Le principe de cet ouvrage de développement personnel (hyper connu) : nous expliquer qu’avoir peur est normal et que c’est une émotion qui ne va pas disparaître, alors au lieu de craindre et de ne pas agir, l’auteure nous exhorte à sortir de notre zone de confort et à nous dépasser.

Hahaha. Non ce n’est pas une blague, j’ai bien aimé ce livre. Dans l’absolu ce n’est pas si étonnant de ma part vu que j’en lis de temps en temps, mais la plupart du temps je les trouve bidons (je développerais mon opinion sur le sujet un de ces quatre). Je l’ai pris comme un outil de réflexion ni plus ni moins.

Tremblez mais osez aborde la peur qui est une émotion que je ne sais pas bien reconnaître (et vous ?). Et j’avais bien besoin de mettre des mots dessus et de prendre un peu de recul. Je ne dirais pas que je me suis servie de tout le livre mais dans l’absolu je l’ai trouvé assez à propos. Il date de 1986, alors forcément il a pris un coup de vieux et il y a peut-être plus récent, mais c’est intéressant de constater que cette question est toujours d’actualité.

Quelques points clefs qui m’ont intéressé :

  • La peur est une émotion normale dès qu’on décide d’évoluer (personnellement ou professionnellement) car on se confronte à des changements – le plus sage est d’accepter que ce n’est pas une émotion à supprimer mais à traverser. Petit mantra de l’auteure : « la peur ne me quittera pas ».
  • Le pire ennemi qu’on peut se faire quand on a peur c’est de rester dans l’état, d’être dans l’immobilisme. Il vaut mieux au contraire prendre des décisions et avancer autrement dit « agir et se dépasser ».
  • S. Jeffers encourage également l’auto-suggestion autrement dit de changer notre façon de penser et de prêter attention à la manière dont on s’exprime. Personnellement, je préfère les conseils d’Esther qui explique que changer notre façon de voir les choses ne peut pas se faire à coup de pensées positives car souvent notre mental ne va pas y croire et donc rapidement on va revenir à nos pensées négatives. Par exemple, au lieu de me dire « je vais rater mon examen », S. Jeffers conseillerait de se dire « je vais réussir mon examen ». Ce positivisme forcé est controversé et personnellement je n’y adhère pas. Alors que « je vais faire de mon mieux pour réussir mon examen » me paraît tout de suite plus proche de ma réalité.
  • Considérer qu’un problème est une chance et donc une opportunité pour rebondir/changer/voir les choses autrement. Je pense que le plus difficile est de concevoir par exemple qu’une maladie n’est pas un problème et qu’on n’en est pas victime. J’aurais tendance à dire (avec de grosses pincettes) qu’à terme, considérer une maladie comme un obstacle, une punition ou un poids est un point de vue bloquant pour évoluer. Pour moi, l’auteure parle d’acceptation et entreprendre une maladie comme un challenge/une opportunité/une chance c’est s’offrir la possibilité d’en maîtriser autant que possible tous les aspects et d’évoluer avec elle et non par contre elle. C’est un vaste sujet de développement personnel et j’ai bien aimé que l’auteure aborde le cas des maladies mais aussi du deuil par exemple (elle parle également des séparations et divorces entre autres).

Voilà pour un petit aperçu de ce qui m’a semblé pertinent dans mon cas et dont j’ai pu tirer des bénéfices ou au moins une réflexion. Je pense que chacun doit se faire son avis et que s’il existe autant de livres de développement personnel c’est qu’il n’y a pas UNE méthode mais plusieurs dont certaines qui marcheront pour certaines personnes et d’autres pas. Ce qui compte c’est de lire avec attention et avec l’attention focalisée sur soi et surtout de ne pas tout prendre au pied de la lettre (dans le cas de conseils extrêmes).

Cet ouvrage répond donc à ce qu’on attend de lui : des témoignages parfois éclairants parfois ennuyeux, une auteure qui a tout vu tout vécu tout vaincu (mariages, séparations, divorces, cancer, métiers, chômage, etc.), des conseils à deux balles (comme écouter des cassettes d’auto-suggestion pour cultiver la positive attitude) et d’autres plus intéressants comme expliquer que notre cerveau a une polarité négative** et qu’il faut l’entraîner à être positif et enfin d’autres conseils plus ou moins avisés (« dire oui »… on l’avait pas vu venir celle-là, comme si de nos jours certaines personnes ne devraient pas plutôt apprendre à dire non). Bref, décrit comme ça vous allez me dire « mais pourquoi tu nous le conseilles alors ? ». Je ne sais pas si je vous le conseille à vous ! Mais moi il est tombé à pic au bon moment.


**à propos de la tendance du cerveau à se focaliser sur le négatif, je vous recommande chaudement Le pouvoir des petits riens de Rick Hanson, neuropsychologue. Cet ouvrage est juste génial et même s’il n’a rien de magique, toutes les astuces sont bonnes à prendre et à tester.


Mes lectures dermatologie

Je fais mes propres crèmes et soins, j’ai tendance à proposer des produits pour des maladies dermatologiques à mon entourage (psoriasis, eczéma, acné, lichen, j’ai vu un peu de tout), alors c’est logique que je m’intéresse à des ouvrages plus théoriques que de simples livres de recettes de soins.

dans-ma-peau-1025840-264-432.jpg

Dans ma peau de Adler (2017, Solar) et La peau c’est la vie de Nina Roos (2018, First)

La-peau-c-est-la-vie

J’ai relu Dans ma peau. Je l’ai trouvé toujours aussi discutable sur bien des points. Et pour appuyer mon opinion, j’ai tout simplement pris un autre ouvrage du même genre La peau c’est la vie de Nina Roos. Bingo ! Les deux ouvrages écrits par deux dermatologues sont en contradiction sur pas mal de points. Pas tous évidemment.

Microbiote-vaginal

Microbiote vaginale, la révolution rose de Bohbot et Etienne (2018, Marabout)

J’étais curieuse mais je l’avoue sans honte, c’était une vraie lecture en diagonale car je suis plus intéressée par les conseils pratiques et ils sont assez nombreux dans cet ouvrage. Les auteurs résument tout l’ouvrage dans des « mantras » assez pratiques en fin de livre.

Comme la dermatologie est un sujet qui me passionne, j’ai décidé de revenir dessus plus longuement dans un article dédié : Prendre soin de sa peau [décryptage de deux ouvrages dermato].

Autres lectures

513WoTotJkL._SX353_BO1,204,203,200_.jpg

Zéro déchet dans ma cuisine ! : 40 pas-à-pas maison et jardin pour recycler les déchets culinaires de Paslin et Olivo (2018, Alternatives)

Ce n’est pas le livre de l’année sur le sujet. C’est un melting-pot de plusieurs astuces assez précises, parfois nouvelles et originales (comme le recyclage pour faire des couleurs de peinture pour les enfants). Je n’achèterais clairement pas le livre car je ne le trouve pas indispensable. Le sujet n’est pas très nouveau en même temps donc peut-être que je ne suis pas objective. Évidemment, je fais le compost. Et je suis contente de savoir que je peux recycler des épluchures pour faire des chips ou d’autres plats. Mais vraiment, déjà que ça demande un temps fou de cuisiner soi-même, si en plus chaque recette en appelle une autre pour gérer les déchets, ça devient la croix et la bannière. Je testerais un autre livre sur le sujet !

418WX1ch1tL._SX325_BO1,204,203,200_

Yoga, joyau de la femme de Iyengar (2012, Buchet-Chastel)

Ouvrage qui a piqué ma curiosité vu ma récente pratique du yoga. Ce n’est pas une lecture approfondie encore une fois car c’est un ouvrage qui se parcourt. Il est assez intéressant mais c’est bien en lisant que je vois que ma pratique ne peut pas se baser sur de l’écrit (passer du livre à la pratique, ce n’est pas évident). Il y a toute une partie introductive sur l’histoire du yoga, l’apport aux femmes et puis des poses (très bien décrites et mises en image) et des respirations yogiques. Très chouette pour les adeptes !

blur-1283865_1920.jpg

Voilà mes petits amis, c’est un mois d’avril riche en lectures et je crois que le mois de mai sera tout aussi prolifique. Mais franchement, en juin, je vais y aller molo !

Avez-vous déjà lu ces livres ? Envie de discuter d’une information ? Est-ce que vous avez des livres à me conseiller ?

2 réflexions sur “Update avril 2019 [sexo, developpement perso., dermato, ZD, yoga]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s